Rendons bien entendu nos bâtiments sobres et intelligents, mais rendons-les également didactiques, beaux, agréables à vivre, sains et fonctionnels en associant les utilisateurs et les exploitants dans l’objectif de sobriété en énergie et de durabilité

Les performances des bâtiments se dégradent au cours de leur vie. Le parc bâti Français est face à un enjeux majeur de rénovation tant technique que fonctionnel. Le groupe Egis développe une offre globale d’accompagnement de la rénovation, tant en conseil qu’en ingénierie : bis. Il faut commencer la deuxième vie des ouvrages, dans une ère de sobriété et de mutation urbaine, technologique et sociologique.

Notre vocation est de maintenir les performances objectives pendant la vie de l’ouvrage au plus près de celles visées en phase amont. Pour cette ingénierie de la performance, nous avons bâti une équipe dont la culture est multiple. La vision environnementale d’ensemble du projet, associée à la connaissance concrète de l’exploitation
des existants et de leur rénovation, fait naître un conseil et une ingénierie visionnaires et pragmatiques qui répondent aux enjeux d’aujourd’hui tout en planifiant les ambitions de long terme pour le propriétaire et l’utilisateur.

Au-delà des objectifs de rentabilité et d’adaptation aux nouvelles réglementations, tant la reconversion des patrimoines que le développement de projets neufs doivent faire face à de nouveaux enjeux : l’évolution des usages, l’intégration urbaine, la sobriété énergétique, la résilience… qui rendent nécessaire une approche globale. Nous vous proposons une démarche intégrée pour conjuguer fonctionnement des ouvrages et rationalisation des performances. Les ambitions des nouveaux labels et réglementations contribuent efficacement à l’objectif d’atténuation de l’empreinte environnementale des bâtiments.

Mais ce n’est pas parce que l’on construira des bâtiments selon de nouvelles normes, aussi vertueuses soient-elles, que ceux-ci auront la capacité d’évoluer. Or la durée de vie des ouvrages les oblige à muter pour réduire la vulnérabilité des constructions au changement climatique, et à l’inflation des prix de l’énergie, ou pour abriter les pratiques et besoins d’usages et d’utilisateurs en perpétuelle évolution. Sachant que le taux de renouvellement du parc immobilier est inférieur à 1 % par an, ces ambitions ne peuvent pas s’entendre uniquement pour les projets neufs : la reconversion des ouvrages existants, souvent consommateurs en territoire et en énergie est un enjeu capital de la ville durable. Combiner l’intérêt du maître d’ouvrage et l’intérêt général c’est, dans notre mission, assembler la performance aujourd’hui et une vision des enjeux du long terme.

Rendons bien entendu nos bâtiments sobres et intelligents, mais rendons-les également didactiques, beaux, agréables à vivre, sains et fonctionnels en associant les utilisateurs et les exploitants dans l’objectif de sobriété en énergie et de durabilité.