Au début de sa carrière d’ingénieur électricien, Michel intègre une société d’ingénierie filiale d’EDF ayant pour vocation de développer les divers usages de l’électricité. Il participe à la création d’un service dédié à la réalisation de mesures de performances énergétiques en lien étroit avec les Etudes et Recherches d’EDF (Centre des Renardières). Cela lui fournit l’occasion de découvrir de nombreux types de sites, tant dans le domaine du logement que du tertiaire (bureaux IGH, hôtellerie-restauration, hôpitaux, piscines…) ou de l’industrie (agro-alimentaire, automobile, chimie type SEVESO, armement, nucléaire, …)

Les missions l’amènent également à analyser le fonctionnement de nombreux équipements, notamment dans le domaine du Chauffage-Ventilation-Conditionnement qui ne faisait pas partie de sa formation de base, et notamment pompes à chaleur, chaudières tous combustibles.

Il se familiarise avec les différents appareils de mesure et d’acquisition nécessaires et développe des compétences en matière de diagnostic et de traitement des informations. Il mène ainsi plusieurs opérations pour le compte de l’ADEME, comme par exemple le suivi sur 2 ans d’un puits canadien.

Au fil des fusions de sa société d’origine avec Séchaud et Metz puis OTH lors de la création d’Iosis, il continue au sein d’EGIS à assurer des missions diversifiées touchant d’une manière générale à la performance des bâtiments.

 

Il a notamment participé à des diagnostics patrimoniaux touchant des établissements prestigieux tels la Grande Arche de la Défense, le centre Pompidou, la Cité de la Musique. En complément, il développe depuis un an au sein d’EGIS Conseil Bâtiments les missions de Commissionnement.